La rénovation énergétique des HLM va être très coûteuse ?

La rénovation thermique des HLM pourrait coûter jusqu’à 100.000 euros par habitation, a indiqué le 30septembre la présidente de l’union sociale pour l’habitat.

Les HLM ne comptent que 7% de passoires thermiques, ce qui fait d’eux de bons élèves du parc immobilier français.

Mais néanmoins, ces habitations à loyer modéré doivent désormais les plus dures à réhabiliter, et les coûts peuvent aller jusqu’à 100.000 euros par logement.

La proportion de logements aux médiocres, qualités énergétiques, classés F ou G sur l’échelle du diagnostic de performance énergétique (DPE)est certes nettement inférieur à la moyenne française, autour de 17%en 2020, mais elle représente tout de même plus de 350.000 résidences.

Les logements qui restent à rénover seront les plus coûteux a prévenu au cours du congrès HLM, Emmanuelle cosse, la présidente de l’union sociale pour l’habitat.

Elle estime que certaines rénovations pourront coûter jusqu’au alentour de 80.000 à 100.000 euros par logement.

Et l’USH craint que le nombre de logements à rénover n’augmente sensiblement après l’application du nouveau diagnostic énergétique.

L’estimation était de passer de 5.000 à 6.000 logements considérés comme une passoire énergétique, en raison des nouveaux critères, a illustré jeudi lors du dernier jour du congrès. Les bailleurs sociaux qui comptent 45.000 logements dans le nord de la France.

Ces logements ne pourront plus être loués en 2025 pour les classés en « G » et en 2028 pour les « F ».

Avant, on visait 500 rénovations par an. On est passé à 2000.

Certains organismes HLM veulent aller plus loin. « On veut atteindre la neutralité carbone sur laquelle la France s’est engagée pour 2050. Cela passe par des logements classés « A » ou « B ».

Durant le congrès, un nouveau prêt vert une enveloppe de 200 millions d’euros, mais c’est financer uniquement la construction de logements allant plus loin que les objectifs énergétiques prévus dans la loi pour 2034, et non la rénovation.

L’avenir ce sont les logements énergétiques positive c’est à dire qu’ils produisent davantage d’énergie qu’ils n’en consomment. Ce prêt n’est qu’une étape, car l’adaptation de l’économie à la transition écologique va demander un investissement énorme.

 

 

RSS
contact@2air.fr
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
WhatsApp