Une étude révèle qu’il existe 4 mythes sur les économies d’énergie et une seule vérité.

Laisser le chauffage allumé toute la journée à une température moyenne permet-il de dépenser moins ? Et les économies d’énergie sont-elles vraiment le seul moyen de réduire la pollution des bâtiments ?

Découvrez ici l’analyse faite par la société allemande Sto sur la crédibilité de certaines mesures qui peuvent aider les consommateurs et les professionnels à prendre la bonne décision.

La vérité est que les coûts énergétiques des bâtiments sont élevés et auront tendance à augmenter dans les années à venir. C’est pourquoi plusieurs professionnels du secteur, ainsi que des consommateurs, optent déjà pour des solutions de construction axées sur la réduction de la consommation d’énergie.

Cependant, les formules pour y parvenir ont donné lieu à certains mythes qui peuvent empêcher la réduction de la consommation, informe Magazine Imobiliário.

Dans cette optique, Sto, une entreprise allemande spécialisée dans le développement de matériaux et de solutions de construction durables, a analysé la crédibilité de certaines mesures pouvant aider les consommateurs et les professionnels à prendre la bonne décision et a conclu qu’il existe 4 mythes sur les économies d’énergie et une seule vérité. Jetez un coup d’œil.

« Les économies d’énergie sont le seul moyen de réduire la pollution due aux nouvelles constructions. »

Faux.

Selon le magazine, c’est l’un des éléments les plus importants pour réduire la pollution, mais pas le seul. En effet, l’utilisation de matériaux naturels, le choix approprié des méthodes de construction, les habitudes comportementales ou les modifications de l’utilisation des bâtiments afin d’augmenter leur durée de vie utile sont également des facteurs à prendre en considération.

« Avec le réchauffement climatique, le besoin d’isolation thermique des maisons et des bâtiments va diminuer ».

Faux.

Le réchauffement de la planète n’est pas une question de hausse des températures, mais d’instabilité climatique, écrit Real Estate Magazine, citant Sto. Par conséquent, l’isolation thermique deviendra de plus en plus un moyen viable d’atteindre l’efficacité énergétique.

« Laisser le chauffage allumé toute la journée à une température moyenne permet de dépenser moins »

Faux.

Notez que lorsque le chauffage est arrêté, le système cesse de consommer de l’énergie. Il est donc conseillé d’éteindre le chauffage pendant les heures de sommeil ou lorsque vous n’êtes pas à la maison.

« Les économies d’énergie et l’efficacité énergétique sont la même chose ».

Faux.

Ces termes sont souvent utilisés car ils désignent tous deux le fait de dépenser moins d’énergie que d’habitude. Cependant, la manière de parvenir à cette réduction est très différente dans ces deux cas, note le magazine.

Les économies d’énergie impliquent un changement d’habitudes. L’efficacité énergétique, en revanche, implique un investissement économique, en échange d’une moindre consommation d’énergie tout au long de la vie utile de la maison.

« Une grande partie du contrôle climatique d’une maison est perdue à travers les murs et les plafonds ».

C’est vrai.

Il convient de noter que la perte de climatisation ne concerne pas uniquement les portes et les fenêtres. Vous devez donc investir dans l’isolation thermique des façades, car cela peut réduire les fuites d’air jusqu’à 70 %, contribuant ainsi aux économies d’énergie.

« Un bâtiment à énergie quasi nulle est plus cher qu’un bâtiment normal ».

Cela dépend.

Par exemple, les bâtiments Passivhaus sont environ 10 % plus chers que les bâtiments traditionnels. En revanche, leur consommation d’énergie est inférieure de 80 %, tout comme leurs coûts d’entretien.

RSS
contact@2air.fr
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
WhatsApp