Valorisation patrimoine grâce à L’ITE

Des murs délabrés par les intempéries ! Une façade à rallier à l’évolution de nouvelles techniques de protection ! Une surface extérieure un peu trop terne, sans aucune coloration originale et esthétique ! La seule solution pour pallier cet état de choses est la pose d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE). Adopter une ITE en construction neuve, et plus encore en rénovation, c’est se donner le luxe d’une valorisation de son patrimoine immobilier. Découvrons ensemble comment favoriser la restauration de patrimoine grâce à l’ITE.

L’ITE, en quoi consiste-t-elle concrètement ?

Avant d’aborder la mise en œuvre même de l’isolation thermique par l’extérieur, retour sur son apparition dans les habitus français.

Autrefois, l’isolation ne se faisait que de l’intérieur, qu’il s’agisse de réhabilitation ou de construction neuve. L’invention et la fabrication des isolants de murs extérieurs étaient beaucoup plus répandues dans les pays au climat plus continental où les étés sont très chauds et les hivers très froids. Toutefois, face aux questions d’économies énergétiques et aux réglementations sur l’énergie, il urge d’adopter une solution technique plus économe et plus écolo.

Qu’ils s’agissent de vieux ou de neufs bâtis, l’ITE est devenue l’opportunité pour redorer le blason de sa façade. Elle constitue un gage de pérennité, de confort thermique et de bon sens dans la mesure où elle favorise un véritable retour sur investissement. Pour son élaboration, elle nécessite l’utilisation de matériaux isolants (plaque polystyrène, fibre de bois, laine de roche…) et de matériaux de parements (enduit, bardage en bois, en PVC ou en terre cuite).

C’est un système qui se présente sous l’aspect d’un manteau qui se fixe à la façade d’un habitat ou d’un immeuble. Elle est une innovation en ce sens qu’elle protège les murs extérieurs du vent, des détériorations, des intempéries, de la pollution et des forts changements climatiques.

L’ITE, une option d’augmentation de la valorisation de la maison

Plusieurs facteurs sont à la base de la vulnérabilité des murs d’un bâtiment. À titre illustratif, il y a les zones de conjonction localisées le long des murs aux planchers, les fenêtres non thermiques, les balcons, les installations rapportées… Ces diverses causes laissent échapper la chaleur de l’intérieur vers l’extérieur et provoquent des recrudescences thermiques à l’intérieur tout en créant des ponts thermiques.

Il devient indispensable de résoudre ces problèmes qui affectent la résistance des murs. D’où l’isolation thermique par l’extérieur qui supprime les ponts thermiques et apporte plus de performances thermiques aux murs. Cela a pour but de permettre une augmentation classe énergétique.

L’ITE constitue la première solution aux déperditions énergétiques dans un bâtiment. En effet, une maison isolée est moins énergivore qu’un bâti non isolé.

Une maison moins vulnérable aux intempéries et plus économe est mieux valorisée sur le marché de l’immobilier. Elle jouit également de beaucoup d’autres avantages connexes qui améliorent sa valeur intrinsèque. Lesquels ?

 

 

 

L’ITE, un gage de maintien de l’environnement écolo

Cette solution aux fonctions innovantes améliore la performance thermique des murs et leur permet de réduire considérablement le taux de consommation énergétique relative au chauffage. Cela constitue un atout majeur pour l’atmosphère externe puisque l’ITE contribue à la diminution des effets nocifs pour l’environnement partant de l’amoindrissement des rejets de CO2 dans la nature.

C’est une valorisation évidente du patrimoine qui ne saurait être écartée, et surtout à l’ère du DPE (Diagnostic Performance Energétique).

Grâce à la qualité des performances thermiques de ce type d’isolant, l’étanchéité des logements ainsi que leur confort acoustique sont préservés. Les sonorités extérieures qui autrefois embarrassaient la vie à l’intérieur des murs ont été supprimées avec l’ITE. C’est une solution qui participe considérablement à la baisse acoustique entraînant un confort optimal. Elle répond alors aux normes de réglementation acoustique et de la sauvegarde de l’environnement. Un argument qui pèse lourd en ce moment où la question écologique défraie vraiment les chroniques.

L’ITE, un gage de confort thermique et de valorisation du patrimoine immobilier

Puisqu’elle se fixe aux murs de l’extérieur, l’ITE constitue un gain de place, notamment pour les habitations aux surfaces habitables limitées. Etant donné que la superficie d’une habitation a généralement un lien direct avec la valeur de cette dernière, c’est donc une très bonne idée de mieux valoriser votre maison en gagnant de l’espace supplémentaire par l’isolation extérieure.

Au-delà du fait de préserver l’intérieur, L’ITE se présente aussi comme un atout incontournable de confort et de bien-être.

D’anciens logements redorés avec une inertie thermique totalement contrôlée

Avec l’ITE, vous bénéficiez de meilleures performances énergétiques en matière d’isolation pour les murs de votre maison. En effet, les isolants de dernières générations mis sur le marché dotent les murs d’une capacité de stockage et de restitution thermique haute performance. Que vous soyez en saison chaude ou hivernale, l’isolant thermique qui protège désormais votre immobilier rétablit, corrige et améliore l’inertie thermique dans vos pièces.

Dans les journées d’été, l’isolation thermique empêche les chaleurs extrêmes de pénétrer l’intérieur. Ainsi, les fortifications murales de votre habitat demeurent fraîches, ce qui leur permet de contribuer à une normalisation de la température à l’intérieur.

Pendant les journées hivernales, l’ITE favorise le réchauffage de l’intérieur tout en permettant aux murs de canaliser une partie de la chaleur produite. Cette dernière participera à la stabilisation de la température à l’intérieur dès que la pièce entame le processus de refroidissement.

Dans l’une ou l’autre des situations, l’isolant thermique concourt incroyablement à une augmentation de la classe énergétique des immeubles.

Des habitats rénovés avec une suppression maximale de la condensation de vapeur

Dans plusieurs maisons à étages, et même dans les constructions de plain-pied pourvues d’un système de Ventilation Mécanique Contrôlée, les fluctuations de vapeur au niveau des murs sont chose normale. Il survient alors un ensemble de phénomènes de point rose lors desquelles la vapeur d’eau rencontre les parties froides du mur pour finalement se condenser. Les symptômes des cas les plus graves sont entre autres :

  • La croissance exagérée de moisissures ;
  • L’apparition de champignons ;
  • La formation et la prolifération des salpêtres ;

Ces phénomènes de condensation vont naturellement affaiblir l’efficacité des parois, la durabilité des murs et créer des ponts thermiques. La solution à ces problèmes est toute trouvée ! L’ITE ! Cette technique d’isolation rend les pièces plus saines à vivre en supprimant les effets dévastateurs du froid en hiver. Lorsque les parois murales ne sont pas affectées par les temps froids, les murs condensent plutôt de la chaleur qu’ils redistribuent dans les pièces. Cela permet aux occupants de profiter d’une atmosphère cosy, respirable et sans risques. Adopter une isolation thermique par l’extérieur de ses murs, c’est s’accorder le privilège de réduire considérablement les menaces de corrosion des matériaux métalliques (béton, acier) qui soutiennent le bâti. C’est également s’offrir le luxe de faire écran aux réparations dispendieuses, illimitées et répétées. Bien entendu, cela favorise une meilleure appréciation du bâtiment sur le marché immobilier.

Que retenir ? Revêtir ses murs et fenêtres de l’extérieur avec des isolants thermiques permet une augmentation de la valeur de votre maison. Mieux, les travaux de rénovation liés à L’ITE ont des effets durables dans le temps, ce qui peut aussi beaucoup peser dans l’estimation de la valeur d’un bâti.

RSS
contact@2air.fr
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
WhatsApp